Roberts Space Industries

Black Birds Squadron / BBSQ

  • PMC
  • Casual
  • Role play
  • Freelancing
    Freelancing
  • Bounty Hunting
    Bounty Hunting

UNA EX HIS ERIT TIBI ULTIMA

(Une de ces heures sera la tienne)



History

Au commencement il y eut la peur…

Quand les dirigeants et responsables des grandes corporations prirent conscience de la dangerosité de la Menace Alien, ils stoppèrent leur luttes internes. Cette menace allait tout terrasser, tout détruire. Les xénomorphes étaient redoutables et particulièrement violents et la race humaine, pourtant cousine, allait disparaître.

Il fût décidé de faire appel à des mercenaires, excellents pilotes, pour mettre sur pied une riposte. Leurs ressources étaient illimitées, et leurs identités furent effacées. Ces fondateurs partirent recruter une petite armée pour contrer le péril Alien. Reclus dans une station abandonnée et inconnue, les pilotes commencèrent un entrainement des plus difficiles, à tel point que nombre des recrues moururent avant même de livrer leur premier combat…

Manifesto

Codex

Chapitre Premier: Ex Nihilo

Mars 2950, Système Stanton, Station GrimHex

L’arrivée d’un message entrant inconnu quelques heures plus tôt sur son mobiglass l’avait attiré dans ce bouge miteux qui servait de l’alcool de contrebande. GrimHex était le lieu de rassemblement de tout ce que la galaxie comporte de pire parmi les pilotes. Non pas qu’il ne fréquentait pas de temps à autres ceux-ci, mais il évitait autant que possible de se remettre à dos les autorités de l’UEE.

Celui qui se présentait sous le nom de “l’Oeil” savait tout de lui: sa vie, son parcours, son passé rugueux dans l’armée de l’UEE, son renvoi pour ce que certains de ses supérieurs avaient considéré comme des exactions…
Il avait passé ces dernières années à faire la pige, des petits contrats de mercenaires… Il faut bien payer le loyer… La fin justifie les moyens comme on dit…

Il attendait au comptoir du Old’s 38, le bar local lorsqu’un individu pris place à ses côtés.
Encapuchonné, le mystérieux inconnu ne lui adressa pas même un regard en entamant la conversation.

-Comme vous pouvez le constater, nous sommes plutôts bien renseignés. Et nous pensons que vous pourriez être la bonne personne pour notre organisation.
-Vous piquez ma curiosité, qui que vous soyez ! Je vous écoute…
L’Inconnu lui explique qu’il travail pour un cartel de personnes très influentes, extrêmements riches, désireuses de se doter d’une armée privée, afin de parer à tout affrontement d’envergure avec une race Alien. Une sorte de police d’assurance face à une menace potentielle…

-Mes commanditaires m’ont demandé de vous fournir ceci…

Sur le mobiglass venait de s’afficher tout une série de documents en apparence officiels. Tout y était: nouveau nom, nouveau parcours, casier vierge, une quantité d’UEC pour le moins confortable…

-Tout ceci est sérieux ?
-Absolument, vous n’avez plus qu’à valider la proposition. Je vous l’ai dit, nos commanditaires ont leur entrées…
-Ok je vois…Quel est le deal ?
-Au delà de cette nouvelle identité, vous répondrez désormais au nom de Rapture I, en tant que Fondateur de votre unité de combat, celle que vous devez créer.
-Qui sont les commanditaires ?
-Il ne tiennent pas à ce que vous le sachiez… Nous les appellerons le “Consilium” entre nous si vous voulez bien.
-Et si les aliens ne débarquent jamais ? Ils vont faire quoi, les grosses têtes pensantes avec une armée privée?
-Ne vous inquiétez pas trop pour ça ! Au delà de cette prérogative, vous pourrez être amenés à opérer dans le sens de leurs intérêts.
-J’imagine que toutes les missions ne seront pas légales ?
-Vous imaginez bien…
-Vous voulez combien d’hommes et pour quand ?
-La qualité plutôt que la quantité, Rapture I ! Disons qu’une douzaine de combattants pour commencer nous semble un premier objectif à atteindre, du moment que nous disposions des meilleurs possibles… Vous avez carte blanche !
-Et si je refuse ?

L’inconnu se tourna alors vers lui. Sous la capuche se cachait un masque métallique présentant deux yeux émeraude. De la poche de son long manteau surgit un S38 équipé d’un silencieux.
-L’aventure s’arrête ici et maintenant. Vous comprendrez que vous détenez déjà des informations sensibles qu’il serait assez inopportun de laisser fuiter.

En validant l’offre, il ne se doutait pas du monstre qu’il allait bientôt engendrer…

By RedFox

Chapitre 2: Morituri te salutant

Avril 2950, Planète Daymar, quelque part au nord de Nuen Waste Management

Bientôt 5 jours que John et son escouade de fortune avait été débarquée au beau milieu de nul part par le Fondateur. Ils étaient douze au départ. Ils ne sont désormais plus que 8. John n’avait pas dormis depuis 3 jours. Deux s’étaient arrêtés en route, épuisés, écrasés par le soleil brûlant de Stanton, deux autres encore avaient préféré tenter leur chance ailleurs, de leur côté. Ils étaient probablement tous morts à l’heure qu’il était: sans eau ni nourriture, le désert ne vous laisse aucune chance. Le vent soufflait de manière ininterrompue depuis le matin, réduisant la visibilité à quelques dizaines de mètres à peine.

-J’ai un signal !

L’escouade se regroupe et se rapproche lentement d’un bâtiment. C’est un outpost comme il en existe des dizaines d’autres en surface. Un simple relais de ravitaillement, de livraison de marchandise pour les commerçants du système.

John donne ses consignes à l’escouade. Approche par deux flancs pour couvrir plusieurs angles de tirs.
-C’est le moment de se montrer à la hauteur les gars ! On a un contrat en or massif à portée de la main. Alors ne faite pas tout foirer et restez sur vos gardes. Tir à vue autorisé ! Vous avez des questions ?

Andrew, le plus jeune de la bande, était sur le point de poser celle qui ne sortirait jamais de sa bouche. A la place, c’est un flot de sang qui s’en échappa alors qu’il s’effondrait sur le sol.
-Sniper !

Les balles et tirs de blaster se mirent à siffler de tous les côtés. Après quelques minutes, cinq hommes de l’escouade étaient déjà tombés, John était quant à lui blessé à l’épaule. Il rampa se mettre à couvert, un de ses hommes gisait à ses côtés, le casque présentant un trou béant dont s’échappait un mélange surréaliste de sang, de cervelle et d’éclats d’os. Il était terrorisé.

Il fit signe aux deux derniers encore debout de donner l’assaut. Les tirs fusèrent alors qu’une navette de transport s’approchait puis se posait à côté du l’outpost.
Les tirent s’arrêtèrent subitement.

Un homme descendit de l’appareil puis s’approcha de John… C’était le Fondateur.

John ne comprenait plus rien. Il devait reprendre cet outpost pour son compte. L’escouade était décimée : ils n’étaient plus que 2 survivants… 10 hommes étaient déjà morts…

-Pourquoi ?
-Je ne garde que les meilleurs… Et les meilleurs sont ceux qui survivent !

Le Fondateur se tourna alors vers le dernier soldat encore indemne.
-Félicitation, Phalange ! Allez dans le vaisseau vous ravitailler, vous l’avez bien mérité.

John et le Fondateur observèrent la recrue partir rejoindre le vaisseau, il avait l’air épuisé.
Le vent était tombé, tout comme cette journée était en train de le faire.
-Je savais bien que ce p’tit gars était un bon. Je vous l’avez dit hein ? pas vrai ? Vous en pensez quoi ?

John n’eu jamais la réponse à cette question.
La dernière chose qu’il vit, ce fut le canon du flingue de Rapture I pointé vers sa tête. La dernière chose qu’il entendit, furent ses paroles:

On ne se planque pas derrière un rocher pendant que ses hommes vont au combat, John… Désolé, mais vous êtes recalé!

Il y eu un grand flash, puis tout devint silence…

By RedFox

Chapitre 3: De Profondis

Mai 2950, Planète Delamar, quelques part à Levski.

-C’est un p’tit con ! Tu vas l’adorer !

L’Oeil n’avait pas son pareil pour me vendre ses meilleures trouvailles.
En l’espèce il me parlait d’un pilote hors norme. Talentueux cela va de soit, mais pas que.
Travailleur acharné malgré son jeune âge, il écume les missions de chasse à prime depuis quelques années maintenant. Il devrait être riche à cette heure, mais pour l’essentiel sa fortune est dilapidée en réparations et équipements de ses vaisseaux de combats…

-Monseigneur, la régulation du trafic vient de me prévenir qu’il est en approche finale. Nous lui avons attribué le Hangard 03.

Rapture II m’accompagnait pour l’accueillir. Le temps d’y arriver, les portes massives s’étaient dérobées pour laisser la place. La silhouette d’un Sabre dernier cri vint se poser délicatement au centre de la piste. Puis le rugissement des moteurs se tut.

-Il s’appelle comment déjà ?
-Je ne sais plus au juste. Peu importe, si tout se passe comme prévu, il sera bientôt l’un des nôtres…
-Où bien il ne sera plus…

Le Fondateur se tourna vers son lieutenant.
-Si j’en crois les renseignements de l’Oeil, nous avons affaire à un cador. Sa dernière petite virée sur Hurston a laissé 8 soldats sur le carreaux après avoir détruit un convoi de 6 vaisseaux appartement à des barons de la drogue locaux.

C’est un quasi adolescent qui s’approchait de nous, marchant d’un pas assuré.
-C’est bien vous qui m’avez fait venir pour un job soit disant “hors norme” ?
-A ce qu’il parait, oui. Veuillez nous suivre.

Quelques dizaines de mètres plus loin, deux gardes de la Phalange Noire nous accompagnèrent dans les entrailles de la mine.

Arrivés dans le premier monte-charge, le gamin se retrouve en un éclair la tête dans un sac de toile.
-Qu’est ce que c’est que ce bordel ?

Le Fondateur tente de le rassurer
-Simple précaution. Vous allez découvrir un endroit que vous ne devez pas pouvoir retrouver.

Une fois passé le dédale de galeries et de monte charges, ils arrivèrent dans le saint des saints. Rapture II ota la cagoule de la tête de la recrue. Celui-ci sembla aveuglé quelques petites secondes avant de comprendre ce qui l’attendait…
-Putain j’y crois pas !

Le gosse était comme devant un sapin de Noël. Le centre technodon était la fierté du Fondateur. Les meilleurs ingénieurs et experts en armements étaient ici, avec lui. Devant eux, des allées entières d’équipements militaires étaient à disposition.
Le Fondateur repris la main, satisfait de voir que la petite surprise avait produit son effet.

-Voilà la plan: Vous savez tirer, nous on vous dira sur quoi ou sur qui. Vous avez des quartiers ici, nous vous fournirons une nouvelle identité, mais rien ne vous empêche d’aller vaquer à vos occupations entre deux missions. La seule chose que je vous demande est de mettre votre talent à disposition du Squadron, et d’en garder le secret. Cela vous semble acceptable ?
-Du Squadron ? Combien sommes nous ?
-Quel est votre réponse ?

Le gamin regardait les yeux tout écarquillés autour de lui
-Et comment ! …

By RedFox

Chapitre 4: XII

Mai 2950, Planète Delamar, quelques part à Levski.

Ils étaient en cercle autour du gamin, impressionnants, engoncés dans leurs armures Callico ou ADP-Mk4.
Une pendule gigantesque, accrochée sur le mur du fond, indiquait qu’il était presque minuit.
On avait assis le gosse sur un fauteuil en fer, au milieu de l’immense hangar. On lui avait ligoté les mains et les pieds. Mais il n’avait pas peur. Il en avait vu d’autres. Il s’appelait Firmin. A l’armée, ses copains l’appelaient FifI. L’armée… En rupture avec ses parents, petits fonctionnaires sur Lorville, “Fifi” s’était enrôlé très jeune dans les forces navales de l’UEE.
Sa carrière avait bien commencé. On l’avait envoyé servir dans la 18e Flotte d’élite, basée à Chronos. Ses officiers commençaient à lui confier de petites responsabilités. Il se voyait déjà aux commandes d’un Hammerhead, lançant des salves de missiles contre les hordes Vanduuls…

Et puis il y avait eu ce verre de trop, un soir, dans un bar de Leevski, lors d’une permission… et cette fille… et tout avait basculé. L’affaire a fait du bruit. On l’avait dégradé, humilié et révoqué. Chassé… Chassé ! Avec son talent de pilote, de tireur, et de meneurs d’hommes ! Comment avaient-ils pu se priver d’un soldat comme lui ? Il avait juré qu’il se vengerait de ses supérieurs. Mais d’abord, il fallait survivre. Il enchaîna les petits boulots, à bord de son Sabre, pour des commanditaires pas trop regardants. Livraisons, investigations, opérations de nettoyage dans des laboratoires de dope, assassinats à l’occasion.

Il attendait son heure, et son heure arriva.
La rencontre opportune avec ces drôles de zèbres qui voulaient l’embaucher, c’était l’occasion inespérée. Il n’allait pas la laisser passer, même s’ils avaient l’air complètement barrés. On aurait dit qu’ils débarquaient… d’une autre galaxie. Le chef surtout, celui qui se faisait appeler Rapture I, et qui se faisait suivre d’un chat gros comme un moine de Bacchus. Firmin sentait qu’il allait se plaire avec ces allumés de la gâchette.
Enfin, s’il survivait à l’initiation.

Rapture I s’approcha de lui, tenant un long couteau au manche artistement sculpté, et dont la lame présentait plusieurs tranchants.
– Vous savez ce que c’est ? demanda le chef des mercenaires au jeune homme toujours ligoté.
– C’est un couteau Vanduul…Mais comment… ? Jamais son propriétaire ne vous l’aurait cédé !
– Je ne lui ai pas demandé son avis… Acceptez-vous de servir fidèlement le Squadron ? Êtes-vous prêts à vous battre pour protéger l’humanité de la menace alien ?
– Les aliens ne sont pas à nos portes.
– Ils arriveront, jeune mercenaire, ils arriveront.
– Et ce n’est pas l’armée de l’UEE qui les arrêtera.
– Les marines de l’UEE sont des fonctionnaires incapables. Les défenseurs de l’Humanité, la Frontière contre les menaces xénomorphes, ce seront les Black Birds, et personne d’autre. Acceptes-tu de partager notre destin, jusqu’à la mort ?
– J’accepte. Les xénos, j’ai jamais pu les sentir. Vanduul, Banu, Xi’An… répugnants.
– Regarde l’horloge, au fond, tu la vois bien… Combien vois-tu d’heures sur le cadran?
– Douze.
– L’une de ces heures sera la tienne, Black Bird. Et douze sera ton chiffre. Ne le révèle à personne en dehors du Squadron.
Après avoir prononcé ces mots, le chef des mercenaires se plaça derrière l’initié et lui pratiqua dans la nuque une longue incision. Le jeune homme endura la douleur sans frémir, puis sentit l’implant qui s’incrustait déjà dans sa chair. Il ne pourrait plus revenir en arrière. Mais ça ne faisait rien.
Un autre mercenaire sortit alors du cercle et s’approcha, une longue barre de fer entre les mains. Il la posa sur le sol, dégaina son pistolet Arc Light et tira sur l’outil jusqu’à ce que le métal fût chauffé à blanc. Il reprit la barre, vint se placer devant Firmin, et appliqua le fer longuement, sans un mot, sur le bras gauche du jeune homme. Cette fois, un long hurlement déchira le silence du hangar. Quand l’instrument de torture fût retiré, la peau calcinée portait la forme d’un oiseau noir.
– Souviens-toi, Rapture, una ex his erit tibi ultima. Souviens-toi.

By BlaisePascal

Charter

Charte du groupe des Black Birds

Préambule

Le Black Birds Squadron est un groupe francophone constitué à l’origine dans l’univers d’Elite Dangerous (Site officiel : http://black-birds.com). Devant le nombre grandissant de membres qui participent à l’Apha de Star Citizen, il est devenu nécessaire de se doter de règles de fonctionnement dans l’Univers de Star Citizen.
Pour nous rejoindre en vocal, via Discord: https://discord.gg/64PZjXj
Les partages de contenus s’effectueront quant à eux sur Spectrum

1 – Le Groupe AVANT l’individu

L’appartenance au groupe des Black Birds (BBS) implique, non seulement l’acceptation pleine et entière de la charte et règles du groupe, mais également de prendre conscience qu’agir en jeu, en tant que membre, a des impacts sur tout le groupe. Ainsi, il est important de comprendre que les actions in-game doivent être réfléchies et doivent anticiper les conséquences sur le groupe. Mettre en péril le groupe ou sa réputation par ses actions en jeu, sera sanctionné par l’éviction du groupe.

2 – Le Recrutement

Les candidats souhaitant nous rejoindre seront soumis à une période probatoire, avec le titre de Black Birds Auxiliary. Le staff se réserve le droit de promouvoir membre du Squadron BBS, tout joueur fortement impliqué dans la vie du groupe. Ces joueurs se verront attribuer un numéro de Rapture unique.
Le titre de BBS n’est pas acquis de façon irrévocable. Le staff peut rétrograder un BBS s’il juge son activité insuffisante.

3 – Gameplay & Alignement

Le groupe des Black Birds (BBA + BBS) ne demande pas à ses membres de s’engager pour un game-play particulier dans Star Citizen. Tout pilote de l’escadrille est donc libre de choisir un style de jeu s’il le souhaite. En revanche, ces choix ne doivent pas entraver la bonne marche des missions et buts du Black Birds Squadron.
Le groupe Black Birds Squadron (BBA + BBS) est indépendant. Il sert les intérêts du Consilium, qui est le commanditaire RP du Squadron. Le Groupe des BBS ne rend compte à aucune autre puissance implémentée en jeu, il sert ses propres intérêts de mercenaires et de combattants.
Ce groupe n’est pas une démocratie, même si les pilotes sont sollicités pour échanger et voter sur divers points, la décision finale appartient au staff et leurs décisions ne sont pas discutables à posteriori.
En cas de conflit interne, les pilotes sont invités à se départager avec des duels.

4 – Ambassades et relations inter-groupes

Le Groupe Black Birds Squadron crée des Alliances, il convient à tous membres des BBA et BBS de respecter ces alliances sans conditions (par ex. non agression, respect des règles locales des groupes, etc).
Il est interdit de se substituer au Staff, ni à l’ambassadeur dans toute relation avec d’autres groupes de joueurs : Il est donc interdit d’initier une discussion ou une apporter une réponse sur les Ambassades de tous groupes de joueurs. En clair seuls les Ambassadeurs sont autorisés à intervenir auprès des groupes de joueurs.
Si un membre veut proposer un RP dans une ambassade, le texte devra être validé en amont.

5 – Propositions de missions et RP

Tout membre des Black Birds est encouragé à proposer des RP ou des missions. Cependant, les missions, événements ou RP devront être validés par le staff. Les membres “scribes” du groupe sont à la disposition des membres pour aider et travailler les textes. La cohérence de l’Histoire des Black Birds et sa trame générale reviennent aux Scribes.

6 – Participation attendue des membres

Afin de profiter des missions et de conserver une certaine dynamique, une présence, notamment sur le serveur vocal est nécessaire.
Cas des absences : Il est évident que tout membre du groupe peut librement s’absenter pour des raisons qu’il n’a évidemment pas à argumenter. La seule chose qui lui est demandé est d’avertir de son absence et essayer, si possible, d’indiquer une date de retour. L’IRL d’abord et avant tout !

7 – Ambassade des Black Birds

Les autres groupes de joueurs sont les bienvenus pour entrer en contact avec les Black Birds. Des alliances et interactions en jeu sont possibles à condition que les buts et alignements des autres groupes n’entrent pas en conflits avec les intérêts et habitudes des Black Birds.

8 – Règles et sanctions des Black Birds

Les règles suivantes (ainsi que la Charte ci-dessus) doivent être suivies sans conditions:

  • Les membres du groupes s’engagent à respecter les règles du jeu Star Citizen: notifiées par RSI: Pas de triche, de combat Log, de revente de compte. Il est interdit d’utiliser tout système de triche permettant de collecter des crédits ou de fournir des facilités indues en combat. (aimbot, money cheat, etc)
  • PK (Player Killer) interdit au sein des Black Birds. Il est donc interdit de détruire un joueur en jeu sans raison valable Rôle Play.
    Nous sommes des Black Birds, nous aimons nous tirer dessus dans la joie et la bonne humeur, mais la destruction n’est autorisé qu’en cas d’entente préalable.
  • Il est interdit de se substituer au groupe : Toute action pouvant engager la réputation du groupe nécessite une autorisation.
    Seuls les Ambassadeurs sont autorisés à initier ou entretenir des discussions avec d’autres groupes de joueurs. Il est donc interdit, sans autorisation préalable, de poster des messages sur les Ambassades
  • Tout pilote ouvrant le feu ou détruisant un Black Bird (Auxilary ou Squadron), sans raison, sera considéré comme une CIBLE à abattre (liste des KoS). On n’ouvre pas le feu, sans raison sur un membre des Black Birds sans devenir la cible de tous ! Les seules exceptions sont : une entente préalable (ingame ou autre), un duel, une mission, une prime ingame sur la tête d’un membre du groupe.
  • Le forum du groupe est hébergé sur Spectrum
  • Dans certains cas exceptionnels, un membre des Auxilaries ou du Squadron peut-être amené à quitter le groupe car il n’est pas en phase avec “l’esprit du groupe”. Cette décision fera suite à des échanges, conseils, et aides préalables dans la mesure du possible.

Si les règles énoncées ci-dessus ou la charte du groupe ci-dessous ne sont pas respectées, selon la gravité, le membre pourra être rétrogradé, expulsé du groupe, ou devenir une cible publique pour les membres du groupe et ses alliés.